lundi 31 janvier 2011

Vilaine Source, le 23 janvier

Inscrits en dernière minute, nous (Thierry, Julie et moi) avons eu l'occasion de visiter cette cavité de toute beauté en compagnie du SCR.

Après les quelques contorsions dans l'éboulis, nous accédons à la galerie principale. Et c'est parti pour un festival de concrétions sur quelques 800m. Arrivés à la rivière, seuls Dédé, Thierry et moi continuons jusqu'au siphon. Une désob semble en cours sur la droite.

Pas plus à dire sur cette visite. Il faut la faire c'est tout..









Quelques photos (pas toujours faites avec le temps qu'il faut et le bon matériel) ici  :

http://picasaweb.google.com/112008177632565753593/VilaineSource#

Une petite vidéo :

video

La journée s'est poursuivie par un peu de prospection dans un massif proche. Intéressant, à poursuivre.

lundi 24 janvier 2011

Trou d'Haquin et ses plafonds, le 16 janvier

Sortie à 3 ESB (Serge, Jacques et moi) et 4 GSCT (Géry, Marc, Luc et Denis)

Nous avions plusieurs objectifs : les Trompettes, les plafonds de la Sentinelle, les plafonds de la Salle de Minuit, le réseau Polet  ... mais ils ne seront pas tous remplis..

Au matin, c'est une doline bien déblayée (voir le paquet de troncs..) depuis les crues de la semaine précédente que nous découvrons. Le débit est encore important et un barrage dévie une bonne partie de l'écoulement vers les .. Trompettes.


Marc et moi équipons le puits d'entrée et surprise, la seule suite évidente est barrée par une large cascade. Ambiance aquatique...

On trouve alors un passage en étroiture sur la droite, Marc et Denis passe mais pas Géry... Lui et les autres se rabattent sur l'entrée normale.

Marc, Denis et moi continuons (avec nos 3 kits..) dans notre galerie qui nous conduit à un passage bas .... juste à côté de la porte de l'entrée normale et je vois un bras qui essaie d'ouvrir la porte. Marrant de voir cela...

Bref on se retrouve tous à l'entrée classique. Case départ.

On laisse la corde de l'entrée supérieure comme échappatoire

Géry, Marc, Denis, Luc vont voir les plafonds à équiper tandis que Jacques, Serge et moi nous dirigeons vers les Trompettes.

Ambiance sympathique car le couloir d'accès au plan incliné est parcouru d'une belle rivière. Jacques veut équiper le plan incliné et là je lui donne la C40 pensant qu'on est déjà aux cascades des Trompettes. La suite est pour moi : équiper les cascades qui aujourd'hui ont un gros débit.. Super... Jacques me donne sa 8mm (?) de 40m car on n'a plus que cela. On ne chipote pas...

Finalement, je parviens à équiper sans trop me mouiller. Serge qui arrive le dernier modifie mon équipement en allongeant la main courante et en essayant d'équiper la verticale plus à l'écart de la cascade.

On va alors voir jusqu'à la salle de Minuit qui est beaucoup plus boueuse que d'habitude, même jusqu'aux alentours du pont de calcite.

Jacques me montre où l'on peut équiper mais on renonce à le faire.

On retourne vers la salle de la Sentinelle et les autres sont là. En fait, ils n'ont rien équipé (si ce n'est la dernière corde pour descendre des plafonds) car l'équipement est déjà en place sur des cordes de 10/2010

Je pars alors avec Jacques et Serge voir le début du réseau Polet et on s'arrête en tête de puits. Vraiment sympa cette partie (la suite à voir certainement une autre fois)

Puis on fait le parcours des plafonds. Il y a un beau parapluie... Et une vire aérienne.. Pas mal...
Mais cet équipement provoque de nouvelles dégradations : on retrouve des morceaux de draperies fraichement tombés du plafond..

Ensuite Jacques refait une visite vers Polet avec les autres.

On décide alors de remonter, le déséquipement de la partie Trompettes est pour moi... Et Géry va chercher la corde à l'entrée supérieure.

On est dehors vers 16h30.

Après le rhabillage on cherche un bistrot mais tout est fermé aujourd'hui. Tant pis..
Retour BXL sans encombre.

mardi 11 janvier 2011

Prospection à Yvoir, le 30 décembre

Le but est de revoir un trou aperçu quelques mois auparavant pour voir s'il y a du courant d'air.
Mais le problème est la neige encore abondante le long des routes et je perds presqu'une heure à trouver un endroit à me garer. Je savais que le chemin d'accès était difficile mais aujourd'hui c'est encore pire, des gros paquets de neige s’appuient sur les arbres qui fléchissent jusqu'au sol et pour me frayer un chemin je suis obligé de les secouer et de me prendre de multiples petites avalanches sur la tête.
Enfin, j'arrive au trou qui présente deux entrées. La neige a fondu devant. Est-ce bon signe?

Je m'y engouffre et essaie de détecter du courant d'air. Rien à gauche mais à droite il y a quelque chose mais comme on a affaire à une double entrée, ce n'est pas peut-être pas intéressant. A l'intérieur, il y a quand-même quelques traces de corrosion et quelques diverticules qui ne peuvent être atteints qu'en retirant un bon 30 à 40 cm de hauteur de terre/blocs. Mais le courage n'y est pas aujourd'hui..
Je décide de casser la croûte et basta retour .... et redifficulté dans la neige ...

To be continued ..

Le point positif de cette courte journée : le paysage mosan superbe dans son manteau neigeux.