dimanche 5 décembre 2010

Chantoir de Rostène, le 28 novembre

Visite de cette cavité découverte par Bibiche, désobstruée ensuite par le GRPS en 2006.
C'est Gaëtan et Benoit du GRPS qui sont nos guides.
Nous sommes 7 visiteurs : Thierry, Martin, Julie, Jacques et moi (ESB), Greg et Doris du club Les Sans Ciel.

L'entrée débute dans un chantoir par une cheminée renforcée (et redéblayer plusieurs fois suite à des crues..) que l'on désescalade sur quelques mètres afin d'arriver dans un éboulis. Celui-ci fait 40 mètres de dénivelé (quel travail a-t-il fallu pour se frayer un chemin dans celui-ci..).
Ce qui nous permet d'arriver dans un méandre dont le plafond fera très vite plusieurs mètres de haut.

On y voit des veines de charbon et pas mal de dépôts de fer.

Un balisage est en place pour protéger le concrétionnement relativement abondant. Certaines concrétions ont dû être sacrifiées car la galerie est souvent étroite (cela dépasse rarement 1,5m)..

Arrivés au "carrefour", l'autre groupe part vers le siphon aval tandis que nous allons vers l'amont.
Cela crapahute pas mal car nous devons éviter de souiller les concrétions.

Il y a de la vie dans cette cavité dont de nombreux nyphargus, une grenouille, des tritons mais pas de chauve-souris (heureusement...).

Arrivé à un carrefour, Julie disparaît. Je me doute qu'elle s'est engagée à gauche suivant l'eau et je la vois faisant demi-tour. A raison, au-delà, il y a un siphon inondant la galerie sur plus d'1m.

Nous continuons vers l'amont et Benoit nous fait remarquer la présence de "brèches", conglomérats de roches. Très original. Et ce n'est pas tout, des zones de gypse superficielles sont présentes à plusieurs endroits.

Nous nous arrêtons peu avant le passage Wé-Wé. C'est bien concrétionné par là

Sur le chemin de retour, nous remarquons une zone présentant des marques de crues bien 1,5m plus haut (séquelles probables des inondations de la semaine précédente)

Nous parvenons au bas de l'éboulis dans lequel il faut à nouveau se contorsionner. Gaëtan m'explique que le cheminement a changé dans cet éboulis et que le nouveau passage est "sec". Un peu plus haut, je trouve un morceau de poterie dans les blocs. En fait, cette cavité a déjà livré pas mal de vestiges à intérêt archéologique.

Et nous sommes dehors après un TPST de 4h environ. Il ne fait pas trop chaud ce qui ne nous empêche pas de faire un petit apéro dehors (merci Greg). On va ensuite se boire un verre à Anhée.

Une très intéressante visite dans une cavité qui n'a pas encore livré tous ses secrets.

Voir les photos de Greg ici :

http://picasaweb.google.com/lessansciel/ChantoirDeRostene?feat=directlink#


video

video

Et la vidéo de Jacques :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire